Un nouveau centre de testing ouvrira ses portes à Bouge

L’Association des Généralistes de la Haute Hesbaye Namuroise (AGHHN) va s’associer avec l’hôpital Saint-Luc de Bouge pour ouvrir un nouveau centre de testing. Il sera installé sur le parking de l’hôpital et accueillera ses premiers patients le 1er octobre prochain.

Les centres de testing, un casse-tête actuel pour les associations de médecins généraliste. Aujourd’hui, elles doivent coordonner ces centres avec des moyens limités provenant du fédéral. En Hesbaye (région de Gembloux et d’Eghezée), un partenariat vient d’être trouvé entre l’association locale et l’hôpital Saint-Luc de Bouge pour ouvrir un nouveau centre de testing. "C’est la première fois que nous avons un partenariat de cet ordre-là en région namuroise, souligne Frédéric Müller, président de l’AGHHN. Pour l’instant, nous disposions d’un centre de testing à Rhisnes qui nous permettait de dépister la maladie. Mais il était surchargé. Ce nouveau centre à Bouge disposera d’une capacité doublement supérieure. Nous devrions pouvoir effectuer près de 300 tests par jour."

En attendant l’hiver

Ce centre répond d’abord à un besoin d’anticipation. "Clairement, nous avons voulu anticiper l’hiver. Le personnel de l’hôpital pourra nous aider en cas de hausse de cas, explique encore le président de l’association. Comme nous avons actuellement peu d’aide du fédéral, il fallait réagir et disposer d’une structure qui nous permettra de monter en puissance en cas de besoin."

Dans un premier temps, seuls les patients des médecins généralistes de Hesbaye, auront accès à ces tests. Et uniquement sur rendez-vous.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK