Une triste première en Belgique: un narval échoué découvert dans l'Escaut

Une triste première en Belgique: un narval échoué découvert dans l'Escaut
4 images
Une triste première en Belgique: un narval échoué découvert dans l'Escaut - © Tous droits réservés

La nuit dernière, un narval a été découvert dans l’Escaut, au niveau de l’écluse de Wintam (près de Bornem). C’est une première en Belgique : le mammifère marin, reconnaissable à sa longue défense torsadée, vit normalement dans les régions arctiques.

En Belgique, aucun narval n’avait jamais encore été rapporté et on ne connaît qu’un seul cas, datant de 1912, aux Pays-Bas, dans le Zuiderzee. Les narvals restent généralement au-delà de 70° de latitude nord, dans les eaux arctiques de la Russie, du Groenland et du Canada.

Le narval retrouvé est un jeune mâle de deux mètres et sa défense mesure une cinquantaine de centimètres (celle des mâles adultes peut atteindre jusqu'à 3 mètres de long).

Autopsie

Découvert par deux promeneurs, l'animal est probablement mort il y a quelques semaines. Le cadavre, en état de décomposition, a été envoyé à l'Université de Gand pour autopsie. Les biologistes des universités de Gand et de Liège y examineont l'animal. Le squelette rejoindra ensuite les collections de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

"Il est à noter que la veille, un grand dauphin (Tursiops truncatus) s’était échoué à Ostende, ce qui n’était plus arrivé depuis 1990. Il est possible que les deux mammifères aient été victimes des vents du Nord qui soufflent sans cesse sur nos côtes", dit Monsieur Haelters de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

Que savoir sur le Narval ?

  • Il était chassé au Moyen Âge pour sa défense qui était vendue en tant que corne de licorne censée posséder des pouvoirs magiques pour guérir toutes les maladies.
  • Il appartient au sous-ordre des cétacés odontocètes, ou "baleines à dents", comme les cachalots et les dauphins
  • Il tient son nom du vieux norrois "nar" (cadavre) et "hvalr" (baleine) en raison de son habitude à flotter immobile à la surface de l’eau et de sa couleur pâle.
  • Il possède une défense en spirale dont les rainures sont orientées naturellement vers la gauche.
  • Il est l’un des cétacés, ou baleines, qui plonge le plus profondément.
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK