Un mois de juin caniculaire historique à Moscou: près de 35 degrés, un record depuis 1901

Une vague de chaleur s'est abattue cette semaine sur Moscou, égalisant le record vieux de 120 ans, a indiqué à l'AFP mardi le service météo russe, qui pointe les effets du changement climatique.

Lundi, la température dans la capitale russe a atteint 34,7°C, selon l'agence Rosguidromet, le record de chaleur pour un mois de juin établi en 1901. Jeudi et vendredi, le mercure pourrait dépasser par endroit 35°C. 

"La hausse des températures que nous avons enregistrée à Moscou ces jours-ci est sans précédent depuis 120 ans", a relevé Marina Makarova, une météorologue chez Rosguidromet. 

"Cela s'explique par le changement climatique mondial, et entraîne des records de chaleur dans la capitale", a-t-elle ajouté. La Russie relève les températures depuis 1881.

Le record absolu dans la capitale russe, plus de 38°C, remonte au mois de juillet 2010, lorsqu'une large partie occidentale du pays était confrontée à une canicule et des incendies monstres.   

Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays et située quelque 600 km plus au nord, fait également face à une canicule ce mois-ci, et connaît des températures qui n'avaient pas été ressenties depuis 1998, avec des pics à 34°C.

Selon de nombreux scientifiques, la Russie, en particulier la Sibérie et l'Arctique, sont parmi les plus exposées au monde au changement climatique. 

 

 

Forte chaleur à Moscou, le 21 juin 2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK