Un médecin de l'hôpital de Huy inculpé de 5 nouveaux assassinats

Nouvelle inculpation dans l’affaire du médecin de l’hôpital de Huy déjà poursuivi en mars pour 4 assassinats au service de gériatrie. Il vient de faire l’objet d’une autre inculpation pour 5 autres assassinats dans la même clinique. Des "euthanasies suspectes" de personnes en fin de vie. Les cinq "nouveaux" cas dateraient de 2017.

Des décès déjà repérés il y a un an

Il s'agirait ici, selon des informations recueillies par la RTBF, de cas qui pourraient être ceux qui avaient déjà été repérés par le CHR de Huy, mais qui, médicalement, ne semblaient pas poser problème. Les enquêteurs semblent avoir été d'un autre avis.

C'est l'hôpital de Huy, l' employeur de ce médecin, qui avait repéré les quatre premiers cas, en septembre de l'année dernière. Quatre morts dans le service gériatrie en un seul week-end suite à des injections de sédatifs. C’est le docteur qui a administré ces traitements sans respecter la loi sur l’euthanasie. L'hôpital l'a dénoncé et licencié. L'homme a été inculpé.

Dix-sept heures d'interrogatoire

Cette semaine, les enquêteurs l'ont réinterrogé. Jeudi pendant treize heures et vendredi pendant quatre heures. A la suite de cet interrogatoire, l'homme a été inculpé pour cinq nouveaux cas de décès suspects en 2017, ce que le Parquet nous a confirmé.

Au lieu de voir sa liberté conditionnelle élargie, le médecin a été placé sous détention électronique. En clair, il a un bracelet. Le médecin, lui, ne reconnaît pas les meurtres. Son avocat parle d'une logique destinée à soulager la souffrance de personnes en fin de vie. 

Au-delà de son étonnement, le CHR de Huy se dit touché par ces nouvelles informations. Il reste à la disposition des enquêteurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK