Un manuscrit qui témoigne des violences de la colonisation bientôt au musée de Tervueren?

Un manuscrit qui témoigne des violences de la colonisation vers le musée de Tervueren ?
Un manuscrit qui témoigne des violences de la colonisation vers le musée de Tervueren ? - © THIERRY ROGE - BELGA

Le musée royal de l’Afrique centrale va-t-il se donner les moyens d’acquérir un manuscrit lié à l’histoire coloniale de la Belgique ? Ce document témoigne d’un pillage au cours duquel l’emblème du Musée de Tervueren, un masque Luba a été dérobé. Mise en vente ce vendredi après-midi, cette archive pourrait partir à l’étranger.

Le prix de départ du manuscrit d’Albert Lapière est de 4000 euros, un montant qui peut paraître élevé au profane mais il s’agit pour les historiens d’un manuscrit original, un témoignage fort sur les violences qui ont accompagné la colonisation, et en particulier sur le chemin emprunté par le masque Luba avant de se retrouver à Tervueren.

Dérobé dans un village du Congo en 1896, ce masque apparaît sur les timbres-poste et fait figure depuis des années d’emblème officieux du musée de Tervueren. Du point de vue de la critique historique, il apparaîtrait donc normal de voir le manuscrit d’Albert Lapière présenté dans les collections du musée. Mais le prix de départ du manuscrit, 4000 euros, serait jugé trop élevé dans le contexte budgétaire du musée. Les documents d’Albert Lapière pourraient donc rejoindre ce vendredi une collection privée en Belgique ou à l’étranger.

Le musée de Tervuren, la vitrine de la colonisation belge, voulue par Léopold II

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK