Un jury condamne Bayer à verser 2 milliards de dollars à un couple atteint d'un cancer

Un jury californien a condamné lundi le groupe allemand Bayer, propriétaire du Roundup, à verser plus de 2 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) de dommages à un couple affirmant que l'herbicide est à l'origine de leur cancer.

C'est le troisième jugement consécutif que perd Bayer aux Etats-Unis dans le dossier du Roundup. Bayer a racheté Monsanto, fabricant du Roundup, l'an dernier pour 63 milliards de dollars. Il doit faire face à plus de 13.400 actions en justice aux Etats-Unis.

Le jury de la Cour supérieure d'Oakland a estimé que Bayer était responsable du lymphome développé par chacun des deux plaignants, Alva et Alberta Pilliod, a déclaré une porte-parole du couple.

Les jurés ont ordonné le versement de 18 millions de dollars de dommages compensatoires et 1 milliard de dollars de dommages punitifs à Alva Pilliod, et de 37 millions de dollars de dommages compensatoires et 1 milliard de dollars de dommages punitifs à son épouse Alberta.

Bayer dément que le Roundup, ou glyphosate, soit cancérigène, mettant en avant des décennies d'études et d'autorisations réglementaires prouvant selon lui l'inocuité du Roundup pour l'humain.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK