Un individu enrhumé ou grippé sur 10 est positif au Covid: Sciensano appelle à se faire tester "même pour des symptômes bénins"

Presque une personne sur dix (9,3%) qui présentent des symptômes de refroidissement ou de grippe est testée positive au Covid-19, a révélé vendredi Steven Van Gucht, lors du point presse sur la pandémie de coronavirus en Belgique.

Or, même si les indicateurs hospitaliers sont plus favorables que ce qui avait été prévu en août, "les modèles indiquent toujours qu'une 4e vague reste possible à l’automne ou début de l’hiver", a rappelé le virologue: il appelle donc chacun à réduire ses comportements à risque, notamment en termes de testing.

"On entend que les gens ou les médecins sont moins enclins à tester pour des symptômes bénins" a-t-il regretté.

Pourtant, se faire tester est primordial car "toute chaîne de transmission que l'on peut briser" permet de garder la situation sous contrôle. Il appelle donc  tout un chacun à se faire tester, même lorsque ces symptômes sont bénins. "C'est une responsabilité partagée par tous", a insisté le virologue.

Selon les experts, une réduction de 20% de nos comportements à risque pourrait réduire de moitié la pression hospitalière en cas de 4e vague cet automne :

  • En portant un masque à l'intérieur dans les endroits où il y a du monde
  • En prévoyant une bonne ventilation (porte et fenêtres opposée)
  • En se faisant tester et en participant au contact tracing et à la quarantaine

Toutefois, comme l'enseignement reste prioritaire, la conférence inter-ministérielle a décidé d'assouplir les règles pour les enfants de moins de 12 ans: ainsi, les enfants qui ont été contacts à haut risque pourront quitter la quarantaine dès un premier test négatif (et pas au second comme jusque alors). Cela permettra de réduire la quarantaine de 7 à 1 jour. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK