Un important foyer d'infection au coronavirus dans une maison de retraite de Deurne

La maison de retraite Boterlaarhof, à Deurne, dans la province d'Anvers, a été fermée aux visiteurs jusqu'à nouvel ordre après que 22 des 103 résidents y aient été testés positifs au coronavirus au cours des dix derniers jours. Les résidents infectés, dont au moins quatre avec le variant brésilien, sont logés dans un département strictement séparé du reste du centre de soins résidentiel.

L'ensemble des résidents est vacciné

Selon la direction, tous les résidents et 95 % du personnel sont vaccinés. "Nous sommes surpris, nous ne nous attendions plus à une telle épidémie", déclare la directrice du centre, Sigrid Schram. "Après avoir passé treize mois sans covid, le virus a quand même fini par entrer ici. Tous les résidents sont entièrement vaccinés, ils sont donc à nouveau libres et sans masque buccal lorsqu'ils sont ensemble. Nous suivons, bien sûr, tous les conseils de l'Agence des soins et de la santé."

L'origine de ces infections fait encore l'objet de conjectures mais l'impact médical reste limité pour l'instant. "La plupart des résidents infectés présentent de légers symptômes de rhume", indique Sigrid Schram. "Trois cas se sont aggravés et les personnes atteintes ont été admises à l'hôpital. Deux d'entre elles ont déjà été autorisées à sortir, la troisième n'est là que depuis lundi et ne court pas de grand danger. Toutes les trois avaient des problèmes sous-jacents."

Il y a six mois, une épidémie comme celle-ci aurait été un désastre

La directrice souligne que le vaccin a fait son travail. "Il y a six mois, une épidémie comme celle-ci aurait été un désastre", dit-elle. "Maintenant, c'est surtout beaucoup de travail pour organiser tous les tests. Le personnel fait tout ce qu'il peut pour que ça se passe bien." Pour l'instant, aucun membre du personnel n'a été testé positif. Les résultats complets sont attendus vendredi et une autre série de tests parmi les résidents est également prévue. "Espérons que le pic est passé maintenant", a déclaré Sigrid Schram. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK