Un hacker veut faire chanter Belgacom

RTBF
RTBF - © RTBF

Un pirate a pu mettre la main sur les données personnelles de clients internet de Belgacom et menace de toutes les publier si la société n'abandonne pas les limites au téléchargement.

Belgacom va porter plainte contre un inconnu qui aurait piraté les données de plusieurs clients. Lundi soir, une trentaine de noms d'utilisateurs et de mots

de passe de clients de l'opérateur auraient ainsi été mis sur le site adsl-bc.org, indique le site userbase.be.

Belgacom examine encore si les données piratées sont exactes et comment l'inconnu est entré en leur possession. Si c'est le cas, les clients concernés

seront avertis et priés de modifier leur mot de passe.

"Dans tous les cas, nous allons porter plainte. Car même si c'est du bluff, cela porte atteinte à notre image", a expliqué Jan Margot, porte-parole de l'opérateur.

Les données de 285 000 internautes

Le hacker se fait appeler Vendetta et dit venir des Etats-Unis. Il réside en Belgique et dans un post intitulé "Judgement day for Skynet", il menace de publier sur le net le mode d'emploi de la faille et 285 000 mots de passe si Belgacom ne met pas un terme à la limitation des données pour le 30 novembre. Il annonce qu'il postera dans les prochaines semaines un millier de données personnelles en guise de coups de semonce en clamant: "Le changement n'arrive pas tout seul monté sur les roues de l'inévitabilité, mais par la lutte continue".

Vendetta assure avoir trouvé une faille dans le fameux modem de Belgacom BBOX2. Ce modem est aussi utilisé par Dommel pour les liaisons VDSL2. Il prétend que même débranchés, le mot de passe resterait lisible.

S'il s'avère qu'il y a vraiment une faille, Belgacom devrait publier un nouveau système d'exploitation (firmware) pour son modem.

Avec les noms d'utilisateurs et leurs mots de passe, des personnes mal intentionnées pourraient surfer ou commander des services payants sur le compte de victimes.

(JFH avec Belga, De Standaard et userbase.be)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK