Un enfant soigné à l'homéopathie décède, les parents inculpés

En février 2011, des personnes protestaient contre la reconnaissance de l'homéopathie comme un médicament par le Parlement européen
En février 2011, des personnes protestaient contre la reconnaissance de l'homéopathie comme un médicament par le Parlement européen - © NICOLAS MAETERLINCK - Belga

Un couple italien dont le fils de trois ans est décédé après avoir été soigné uniquement par homéopathie, a été inculpé pour meurtre, ont rapporté samedi des médias italiens. L'enfant, semble-t-il, présentait des signes de malnutrition et son corps était couvert de bleus.

Luca Monsellato souffrait selon ces médias d'une pneumonie, de maux de ventre et de chute des cheveux, mais son père Marcello, qui exerçait à Ferrare (nord) en se présentant comme spécialiste d'orthopédie et d'homéopathie, ne l'a soigné qu'avec des remèdes homéopathiques, notamment en dernier des infusions au fenouil.

Il a finalement été transporté jeudi matin à l'hôpital, où il est décédé peu après son admission.

Le magistrat instructeur Alberto Santacatterina a inculpé les parents pour "absence de soins spécialisés à leur enfants, en dépit de (l'existence de symptômes) durables, sérieux et inquiétants", selon La Repubblica.

D'après le journal, l'enfant présentait des signes de malnutrition et son corps était couvert de bleus.

L'affaire a causé une vive polémique en Italie autour de la pratique de l'homéopathie, Marcello Monsellato n'étant pas enregistré officiellement comme homéopathe, tout en affichant cette spécialité.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK