"Un enfant": Francis Van de Woestyne et Patricia Vergauwen témoignent de la mort de leur fils

C’est une histoire qui pourrait tous nous arriver. Le 4 novembre 2016, Victor, 13 ans, tombe du toit de sa maison à Schaerbeek par accident. Il tournait un film sur son smartphone avec son cousin. Ses parents, Patricia Vergauwen et Francis Van de Woestyne, sont au restaurant. Quand on les appelle, leur vie bascule. Aujourd’hui, trois ans plus tard, ils publient un livre écrit à quatre mains, " Mon enfant ". Ils racontent ce drame absolu, le deuil, et la douleur qui les accompagne.

Peut-on se relever de la mort d’un enfant ? Dans ce livre, Patricia Vergauwen et Francis Van de Woestyne témoignent de leur combat, qui pourtant ne fera jamais disparaître la douleur : "C’est une reconstruction lente, difficile, et qui ne s’arrête jamais", explique Francis Van De Woestyne, journaliste et ancien éditorialiste à La Libre Belgique.

"Mais c’est un leurre de se dire que le temps aide. Au début, cet enfant ne nous manque pas, puisqu’on vient de le voir ", ajoute Patricia Vergauwen. "C’est pire aujourd’hui qu’hier, puisque le temps qui passe nous éloigne du moment où on l’a vu vivant. Pour moi, ce temps qui passe est mon pire ennemi".

Le couple présente ce livre comme un rendez-vous avec leur enfant perdu. Il évoque le deuil sans tabou, dans un monde qui, comme Patricia en témoigne, "n’ose pas parler de la mort".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK