Un documentaire allemand remet en cause la sécurité de la centrale de Tihange

La centrale nucléaire belge était au cœur d’un documentaire hier soir, diffusé par la radiotélévision publique WDR. Les autorités allemandes s’inquiètent des risques et dévoilent un rapport de l’AFCN, l’autorité de contrôle belge sur des incidents en nombre à propos de ce réacteur numéro 1 à Tihange. Les experts interrogés réclament ni plus ni moins la fermeture de la centrale.

Les incidents précurseurs figurent au centre du rapport de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), auquel les journalistes allemands ont eu accès. Il s’agit d’incidents isolés qui auraient pu dans une certaine mesure causer d’importants dégâts au réacteur. Le document montre que huit de ces incidents ont été recensés entre 2013 et 2015 à Tihange 1, soit plus de la moitié de ceux ayant eu lieu sur cette période en Belgique.

Ces informations auraient dû déclencher des alarmes

L’ancien responsable de la sécurité nucléaire au ministère allemand de l’Environnement, Dieter Majer estime que cette situation peut avoir des conséquences: "Ces informations auraient dû déclencher des alarmes, aussi bien au sein de l’entreprise qui gère le réacteur qu’auprès des autorités belges compétentes ou celles des pays voisins, à commencer par l’Allemagne."

Le ministère de l’Environnement à Berlin reconnaît connaître ces faits, mais estime que les autorités belges disposent de tous les éléments pour évaluer la sécurité de leurs réacteurs. Des élus verts allemands critiquaient le gouvernement, lui reprochant de ne pas avoir réagi.

Le maire d’Aix-la-Chapelle, Marcel Philipp, veut rester vigilant: "C’est particulièrement inquiétant et cela confirme une fois de plus que la pression sur la Belgique doit être maintenue."

Tihange se trouve à 70 kilomètres d’Aix-la-Chapelle. Berlin, dans le passé, comme la région voisine de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, demandait le démantèlement de la centrale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK