Un car belge sur cinq ne passe pas le contrôle technique

Un car sur cinq recalé au contrôle technique
Un car sur cinq recalé au contrôle technique - © Belga

Lors des contrôles techniques passés l'an dernier, un car sur cinq a été recalé, rapportent lundi Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen. Les principaux problèmes concernent les freins, les phares et l'usure des pneus. Un constat "inacceptable" selon la Fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars (FBAA).

Sur les 31 532 autocars contrôlés en 2012, 6311 ont essuyé un refus. Dans 756 cas, les problèmes relevés étaient tellement graves que les véhicules ont été immédiatement retirés de la circulation. Pour les 5555 autres cas, les autocars ont dû repasser le contrôle technique dans les 15 jours après réparations, précise Marie De Backer de Goca, le groupement des entreprises agréées pour le contrôle automobile.

Selon le directeur de la FBAA, Yves Mannaert, ces résultats sont en légère baisse par rapport à 2011. "Mais un autocar sur 5, c'est toujours trop. Nous transportons des personnes, de nombreux enfants, nos bus doivent donc être parfaitement en ordre du point de vue technique". Yves Mannaert appelle dès lors les entreprises d'autocars à ne pas économiser sur l'entretien des véhicules. Les chiffres concernent tous les autobus, aussi bien privés que ceux des sociétés de transport public.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK