Un businessman de 70 ans à la tête d'un réseau criminel wallon en lien avec la mafia

Cette semaine, 290 policiers ont mené des perquisitions dans le Hainaut, mais aussi à Namur, Liège et dans le Luxembourg. Ils sont parvenus à démanteler une organisation criminelle de grande ampleur, active dans le trafic de stupéfiants, de faux billets, la traite des êtres humains, le blanchiment, la fraude douanière.

Des liens ont été établis avec des organisations mafieuses. Les Albanais contrôlaient les plantations de cannabis, la mafia italienne fournissait les faux billets. On sait désormais qui était à la tête de ce réseau.

Parcours particulier

Selon des informations recueillies à très bonne source, il s’agit de Francis Leclaire. Il habite à Obigies, dans l’entité de Pecq, près de Tournai.

L’homme est âgé de 71 ans, il a un parcours très étonnant puisqu’il débute comme coiffeur, il se spécialise dans les perruques puis, première reconversion, Francis Leclaire se tourne vers le secteur textile dans les années 70.

Il est d'abord simple importateur de T-shirts asiatiques puis fabrique ses propres textiles. Et il connait une ascension fulgurante. Il devient PDG de plusieurs usines. Modibel, à Leuze en Hainaut. Texim à Mouscron, une usine qu'il déplace à Roubaix. Là bas, on fabrique pour Carrefour - la marque TEX, Promod, Pimkie, Decathon mais aussi Lee Cooper, Sonia Rykiel…

Fin des années 90, Francis Leclaire passe pour un pionnier dans le renouveau du textile. C'est un visionnaire qui parvient à fabriquer plus vite qu'en Inde ou en Asie.

La famille interpellée

Mais, quelques années plus tard, l'homme d'affaires entame une deuxième reconversion. Dans des business beaucoup plus occultes. Les sociétés qu'il avait fondées dans le secteur textile sont aujourd'hui soit en faillite, soit revendues.

Il y a 1 an et demi, en octobre 2016, il est interpellé dans une affaire d'alcool de contrebande. 24 000 litres d'alcool sont saisis dans à la ferme d'Ecavée, une ferme reconvertie en lieu de séminaires, à Molenbaix (Celles). 

Ce sont les douaniers qui font la découverte. qualifiée à l'époque de saisie record.

On trouve également sur place un fusil à pompe, des résidus de production de tabac, de cannabis. Puis 400 grammes de drogues chez le fils de Francis Leclaire. Les suspects sont alors poursuivis pour participation à une organisation criminelle, blanchiment, fraude. C'est cette enquête là qui a mené au coup de filet de la semaine dernière.

Francis Leclaire et quatre membres de sa famille (son épouse, ses enfants et son beau-fils) ont été arrêtés lors du vaste coup de filet . Au total, 11 personnes sont sous les verrous. L'enquête se poursuit.

Nous avons tenté de joindre Francis Leclaire, via des membres de sa famille, pour recueillir sa réaction ou celle de son avocat. Sans succès.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK