Un Britannique séropositif obtient le droit de devenir pilote de ligne

Un Britannique séropositif obtient le droit de devenir pilote de ligne
Un Britannique séropositif obtient le droit de devenir pilote de ligne - © anyaberkut - Getty Images/iStockphoto

Un Britannique séropositif a obtenu le droit de devenir pilote de ligne après un long combat pour contester les règles en vigueur de l'aviation civile qui l'en empêchaient.

James Bushe a effectué samedi son premier vol avec la compagnie aérienne écossaise Loganair, basée à Glasgow, cinq ans après avoir été diagnostiqué séropositif.

Cet homme de 31 ans, originaire du centre de l'Angleterre, a dû se battre avec les autorités de l'aviation pour compléter son cursus: en 2017, il avait dû refuser une formation de pilote chez Easyjet car l'Autorité de l'aviation civile (CAA) n'avait pas voulu lui accorder le certificat médical nécessaire pour voler.

Selon la CAA, le Royaume-Uni était tenu de suivre les règles établies par l'Autorité européenne de la sécurité aérienne (AESA), qui l'empêchaient de délivrer le certificat aux candidats séropositifs.

Face à ce premier refus, M. Bushe a alors fait valoir que cette règle était discriminatoire et, soutenu par une association puis par le gouvernement écossais, a fini par faire plier la CAA, qui lui a délivré le précieux sésame.

Après plusieurs mois d'entraînement en copilote, celui qui a appris à manœuvrer de petits avions à l'âge de 15 ans a pu effectuer samedi son premier vol commercial en solo, entre Glasgow et Stornoway (nord de l'Écosse).

"Ce que je veux faire passer comme message, c'est que le VIH a changé. Que personne ne devrait faire face à de la discrimination sur la base de son statut" sérologique, a-t-il déclaré lundi sur Twitter.

"Le VIH n'empêche pas d'employer des gens dans d'autres secteurs, il n'y a pas de raison que ça soit différent dans l'aviation", a déclaré le directeur général de Loganair, ajoutant que la compagnie comptait désormais un "excellent pilote" supplémentaire.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK