Un Bosnien arrêté, soupçonné d'être impliqué dans la fourniture des armes pour les attentats de Paris

En 2015, il y a eu 90 morts au Bataclan
En 2015, il y a eu 90 morts au Bataclan - © PHILIPPE LOPEZ - AFP

Un ressortissant bosnien, suspecté de liens avec les assaillants djihadistes des attaques du 13 novembre 2015 à Paris, a été arrêté la semaine passée en Allemagne, annoncent la police et le parquet allemands.

L’individu de 39 ans, dont l’identité n’a pas été révélée par les autorités allemandes, a été arrêté dans la nuit du 19 au 20 juin. Selon nos informations, les enquêteurs le soupçonnent d’être impliqué dans la fourniture d’armes à la cellule terroriste.

"Le suspect fait l’objet d’un mandat d’arrêt des autorités belges pour son soutien présumé à une organisation terroriste en lien avec les attaques terroristes qui ont notamment visé la salle de concert du Bataclan" à Paris, indiquent le parquet de Saxe (est de l’Allemagne) et la police judiciaire fédérale dans un communiqué commun.

Le parquet fédéral en Belgique ne souhaite pas faire de commentaire supplémentaire "afin de ne pas nuire à l’enquête". L’homme, chez qui aucune arme n’a été retrouvée lors de son arrestation, a été placé en détention en vue d’une remise à la Belgique. Le parquet de Saxe-Anhalt est en charge de la procédure.

Les policiers ont trouvé sa piste après l’arrestation en février à Dresde, en Saxe, de deux autres ressortissants bosniens dans une affaire de trafic de grenades.

Les investigations liées aux attaques du 13 novembre à Paris sont menées conjointement par la France et par la Belgique, le travail étant réparti selon les différents volets du dossier. L’enquête a mis au jour une cellule jihadiste ayant des ramifications à travers l’Europe, essentiellement en Belgique. Elle avait aussi frappé à l’aéroport et dans le métro de Bruxelles le 22 mars 2016.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK