Un bateau de croisière indésirable en Asie par peur du coronavirus

Un bateau de croisière indésirable en Asie par peur du coronavirus
Un bateau de croisière indésirable en Asie par peur du coronavirus - © Tous droits réservés

Un navire de croisière néerlandais avec près de 1500 vacanciers à bord erre en mer de Chine méridionale depuis une semaine à la recherche d’un port d’attache. Bien qu’il n’ait à bord aucun passager infecté par le coronavirus, plusieurs ports asiatiques interdisent l’accostage du navire.

Le MS Westerdam, qui bat pavillon néerlandais devait se rendre initialement à Yokohama, au Japon, qui lui a également refusé l’accès, tout comme les Philippines et l’île américaine de Guam.

La Thaïlande a interdit mardi au bateau de croisière d’accoster sur son territoire ce qui rend de plus en plus compliqué la situation de ce navire.

Le ministre thaïlandais de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, a déclaré sur Facebook qu’il avait "donné des ordres : Permission d’amarrer
refusé
e". Le ministre adjoint des Transports, Atirat Ratanasate, a précisé par la suite que la Thaïlande était prête à fournir carburant, médicaments et nourriture au navire.

La compagnie maritime dit qu’elle travaille pour trouver une solution à la "situation déroutante" pour ses passagers, qui ne savent donc pas quand ils peuvent planifier leur voyage de retour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK