Protestation contre le "banquet des riches": une centaine d'arrestations

Un "banquet des riches" dénoncé par ceux qui militent contre l'austérité
Un "banquet des riches" dénoncé par ceux qui militent contre l'austérité - © Tous droits réservés

Un dîner prestigieux était organisé ce jeudi soir, au Palais d'Egmont à Bruxelles. Il suivait une journée d'étude organisée par les Amis de l'Europe à laquelle était invitée l'élite politique et financière, l'idée étant de réfléchir à l'avenir de l'Europe. Une rencontre que dénoncent les Comités Action contre l'Austérité en Europe (CAE). Ils étaient 200 à manifester. Cent arrestations ont eu lieu.

Plus de 200 personnes se sont réunies ce jeudi soir au Petit Sablon à Bruxelles pour protester contre le repas des Amis de l'Europe. Ils se sont ensuite rendus au Cercle de Lorraine après avoir appris que le dîner se tenait en fait à cet endroit.

Pendant une demi-heure, ils ont manifesté devant les grilles du Cercle de Lorraine puis ont marché jusqu'à la Porte de Namur.    

C'est là que la police fédérale leur a bloqué la route. Dans une ambiance tendue, une centaine de manifestants ont ensuite été encerclés puis arrêtés administrativement avant d'être emmenés aux casernes de la police fédérale à Etterbeek.

"Ils nous demandent de nous serrer la ceinture pendant qu'eux s'en foutent plein la panse !", écrivait avant la manifestation dans un communiqué le collectif qui rassemble des militants syndicaux, des altermondialistes, des indignés et des citoyens révoltés

"Nous n’acceptons pas qu’une élite économico-politique impose des mesures inhumaines aux populations pour sauver leurs privilèges".

En d'autres termes, ce collectif accuse les organisateurs de ce dîner d'être "au centre d'un réseau de lobbys européens et internationaux" visant à "court-circuiter le pouvoir démocratique par en haut".

"Il faut avoir conscience qu'il y a des lobbys"

Un appel à manifester qui se rapproche très fort de l'appel lancé, il y a deux jours dans Libération, par Pierre Larrouturou, Stéphane Hessel et Florence Augier. Pour ce premier, économiste et homme politique français, auteur du livre : "C’est plus grave que ce qu’on vous dit…mais on peut s’en sortir !", l'Europe est à un tournant et il ne faut pas le rater. Les traités européens vont être modifiés et c'est l'occasion pour la société civile "de peser pour créer un rapport de force" car "il faut avoir conscience qu'il y a des lobbys", dit-il. C'est pour cette raison qu'il soutient, même s'il n'en avait pas entendu parler avant qu'on ne le contacte, ce genre d'action comme celle des Comités Action contre l'Austérité en Europe (CAE) ce jeudi à Bruxelles.

Pierre Larrouturou appelle d'ailleurs "tous les syndicats qui le voudront et tous les socialistes d'Europe" à se réunir trois jours à Bruxelles début décembre pour discuter d'une ligne de conduite à défendre dans le but de créer une Europe plus sociale et plus juste. L'économiste avance déjà quelques propositions dans une vidéo publiée sur internet (voir ci-dessous). On l'y voit accompagné de l'écrivain Stéphane Hessel, auteur du livre : "Indignez-vous !". Celui-ci déclarant que c'est "le moment ou jamais de prendre un certain nombre de décisions fondamentales et urgentes car la crise ne ralentit pas".

 

C. Biourge

Stéphane Hessel et Pierre Larrouturou présentent la motion 4


Stéphane Hessel et Pierre Larrouturou présentent... par PartiSocialiste
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK