Un avocat turc estime que les femmes enceintes ne devraient pas sortir

Ömer Tugrul Inançer, avocat de profession mais très connu dans les milieux religieux pour son attachement au mysticisme musulman, a défrayé la chronique mercredi soir lors d'un entretien télévisé à l'occasion de la rupture du jeûne du Ramadan, suscitant une véritable tempête de réactions sur les réseaux sociaux, des manifestations de femmes enceintes indignées et d'hommes portant un oreiller sous leur t-shirt dans les métropoles, notamment Istanbul et Ankara.

"C'est aussi inesthétique. Après 7-8 mois, les femmes enceintes devraient sortir avec leurs maris en voiture pour prendre l'air, mais le faire dans la soirée", a continué le philosophe.

La Direction des affaires religieuses, organe officiel, a tenté de calmer la controverse vendredi, en annonçant que l'"isolement des femmes" n'était pas dans la religion musulmane mais les associations féministes se sont dites "révoltées" par ces propos.

La Turquie musulmane mais laïque est dirigée depuis plus de dix ans par un gouvernement islamo-conservateur contesté dans la rue pendant plusieurs semaines en juin pour sa dérive autoritaire et islamiste supposée.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK