Un appareil compatible 4G, un cadeau de Noël empoisonné ?

Un appareil compatible 4G, un cadeau de Noël empoisonné ?
Un appareil compatible 4G, un cadeau de Noël empoisonné ? - © Aaron P. Bernstein - BELGAIMAGE

La 4G est-elle plus dangereuse pour la santé que la 3G ? Ce nouveau standard pour la connexion mobile, 10 fois plus rapide que la 3G, est aujourd'hui proposé par tous les opérateurs de téléphonie mobile. Tablettes et smartphones sont aussi choisis aussi comme cadeaux de Noël. À la question de l'impact sur la santé, l'Institut fédéral de Santé publique apporte une réponse nuancée.

La vente de tablettes, d'iPhones et autres mobiles double tous les deux ans. Tout appareil digne de ce nom doit être aujourd'hui compatible avec la 4G qui est proposée par tous les opérateurs de mobilophonie. Alors la 4G est-elle dangereuse ?

Pour le docteur Jacques Vanderstraeten, membre du Conseil supérieur de la santé et auteur d'une thèse sur le sujet, la réponse est "non". Et même, c'est tout le contraire : "Si tout passait à la 4G, pour un même débit de données et de voix, on serait exposé en moyenne à moins que ce à quoi on est exposé à l'heure actuelle. Elle présente un meilleur rendement", explique-t-il. "En termes de risques pour la santé à même exposition, 4G, 3G et 2G, c'est chou vert et vert chou". 

Dès lors, les conseils pour une utilisation sans danger des mobiles restent les mêmes: "L'utilisation d'une oreillette pour autant qu'on écarte le GSM de l'organisme, utilisation d'une oreillette Bluetooth... c'est probablement le meilleur conseil que l'on puisse donner, parce que cette oreillette expose infiniment moins que le GSM tenu contre l'oreille".  

Des conseils à suivre aussi pour d'autres appareils de la vie quotidiennes comme les tablettes, le wifi et même les consoles, sans oublier les babyphone. Mais le meilleur conseil finalement, c'est de téléphoner moins... et envoyer plus de SMS.

Thierry Vangulick

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK