Un ado tué par balle accidentellement à Sart-Dames-Avelines : le danger des carabines à plomb

Drame de Sart-Dames-Avelines: le danger des carabines à plomb
Drame de Sart-Dames-Avelines: le danger des carabines à plomb - © HAZEM BADER - AFP

Les circonstances du drame survenu il y a une semaine à Sart-Dames-Avelines, dans le Brabant wallon, sont encore floues. Ce que l’on sait, c’est qu’un enfant de 12 ans a perdu la vie alors qu’il jouait avec un ami. Tué par balle au cours d’un jeu qui a mal tourné après que les enfants ont trouvé la carabine à plomb du père de la victime. L’enfant a été tué accidentellement, touché au poumon.

Le danger de posséder une arme à la maison

Ce drame remet en lumière les risques liés à la possession d’une arme chez soi. En 2018, on comptait 781.419 armes à feu légalement enregistrées en Belgique, un nombre en forte hausse. 5% des familles belges possèdent au moins une arme chez eux. En Belgique, par principe, la possession d’armes à feu est interdite. Cependant, leur détention est possible, mais nécessite une autorisation.

Légal, pas légal

Les armes sont classées en trois catégories : les armes prohibées, les armes soumises à autorisation et les armes en vente libre. Dans cette dernière catégorie on trouve les armes blanches (couteaux divers), celles qui tirent des projectiles mais sans qu’il y ait combustion de poudre (arbalètes, arcs, paintball, airsoft), les armes historiques, folkloriques, décoratives et enfin les armes neutralisées. Leur vente est réservée aux majeurs.

Les carabines à plomb

Le drame de la semaine dernière montre qu’une carabine à plomb, qui est parfois considérée comme un jouet, peut être mortelle. L’achat d’une carabine ou d’un pistolet à air comprimé n’est pas soumis à autorisation à partir du moment où sa puissance de tir ne dépasse pas 7 joules. Si l’arme est plus puissante, il faut s’inscrire et s’entraîner dans un club de tir.

Précautions domestiques

Evidemment, si l’on possède une arme à feu à la maison, il faut faire en sorte que les enfants n’y aient pas accès. Et que s’ils mettent quand même la main dessus, ils n’aient pas accès aux balles ou aux munitions. Histoire d’éviter des accidents aux conséquences terribles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK