Un accident de laboratoire à Wuhan est-il à l’origine du Covid-19 ? Des scientifiques appellent à reconsidérer cette hypothèse

Explications dans notre 19h30 de ce vendredi :

Quelle est l’origine du coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19 ? Du 14 janvier au 10 février dernier, l’OMS a envoyé une équipe d’experts en Chine, à Wuhan, pour tenter de le savoir. Au programme : visite d’hôpitaux, de laboratoires et de marchés. Mais les conclusions de leur rapport laissaient ouvertes toutes les hypothèses, même si celle d’un incident de laboratoire était jugée "extrêmement improbable". Certains de ces experts expliquaient par ailleurs qu’ils n’avaient pas eu la possibilité de travailler librement lors de leur séjour en Chine. Le patron de l’OMS lui-même estimait que toutes les hypothèses sur l’origine du Covid méritaient "plus d’études".


►►► À lire aussi : Coronavirus : la transmission à l’homme par un animal intermédiaire "probable à très probable"


Ce jeudi, la revue Science publie une lettre signée par 18 biologistes qui demandent de faire une nouvelle enquête indépendante sur l’origine du virus et appellent les autorités chinoises à donner tous les accès à leurs laboratoires et données sanitaires. Ces scientifiques invitent à "prendre au sérieux les hypothèses relatives à la propagation naturelle et en laboratoire jusqu’à ce que nous disposions de données suffisantes", écrivent-ils. Ils déplorent que la possibilité d’un accident de laboratoire ne soit abordée que sur quatre des 313 pages du rapport remis par les experts de l’OMS.

"Une enquête appropriée doit être transparente, objective, fondée sur des données, inclure une vaste expertise, soumise à un contrôle indépendant et gérée de manière responsable afin de minimiser l’impact des conflits d’intérêts", insistent les auteurs de la lettre. Savoir comment le Covid-19 est apparu est indispensable afin d’éclairer les stratégies mondiales qui minimiseraient le risque de futures épidémies, selon eux.

Les experts de l'OMS à Wuhan: JT 09/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK