U2 à Bruxelles, c'est aussi du belge

La scène est énorme, certains la comparent à une griffe, à un crabe ou encore à une araignée mais Bono et sa bande préfèrent, paraît-il, parler de leur vaisseau spatial... Elle répond au défi de créer une infrastructure circulaire pour un show visible de n'importe quel point des stades dans lesquels U2 se produit lors de ce "360° Tour". Et cette scène est de conception belge, c'est le bébé de la société Stageco, leader mondial du secteur, qui a également entre autres clients AC DC, Bruce Springsteen et les Rolling Stones. En fait, pour les besoins de la tournée de U2, trois installations similaires fonctionnent simultanément. Ainsi, alors qu'on montait la scène du stade Roi Baudouin, on démontait celle de Paris, où le groupe jouait le week end dernier, et on commençait à construire celle de San Sebastian, en Espagne, pour le concert suivant. Le transport de chaque scène se fait à bord de 38 camions. Le montage mobilise environ 200 personnes pendant quatre jours, il faut un jour pour installer le recouvrement du sol du stade et deux jours pour tout démonter. Autre contribution belge à cette tournée: l'écran géant oval extensible de 54 tonnes qui surplombe le concert. Il est composé de 500.000 points lumineux "LED" et, pourvu de moteurs, il peut donc changer de forme... Sa conception et sa réalisation sont aussi l'oeuvre d'entreprises belges. Après Bruxelles, la tournée de U2 va se poursuivre en Espagne, au Portugal et en Italie et puis l'année prochaine au Canada et aux Etats-Unis. Une tournée planétaire qui balade avec elle aussi le savoir-faire de notre pays...   

Jacques Graye

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK