Turquie: un haut responsable militaire déféré devant une cour

Un militaire turc de haut rang a été entendu lundi par des procureurs d'Istanbul dans le cadre d'une enquête sur un projet de coup d'Etat en 2003 contre le gouvernement islamo-conservateur turc, et a été déféré devant un tribunal, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Bilgin Balanli, général quatre étoiles à la tête des académies militaires et pressenti pour être le prochain commandant de l'armée de l'air, a répondu aux questions des procureurs qui instruisent un complot ourdi en 2003, après l'arrivée au pouvoir en 2002 du Parti de la justice et du développement (AKP), une formation issue de la mouvance islamiste.

Les procureurs l'ont déféré devant des juges et demandé qu'il soit inculpé et écroué, précise Anatolie.

Le tribunal peut confirmer ou refuser la demande des procureurs.

Vendredi, huit autres officers, dont des généraux, avaient été interrogés par ces mêmes procureurs qui n'avaient pas retenu des charges à leur encontre.

L'arrivée de l'AKP avait fait redouter à une partie de l'opinion et à l'armée une remise en cause de la laïcité.

Le complot qui avait pour nom de code "Opération masse de forgeron", visait à commettre des attentats pour semer le chaos et justifier un coup d'Etat, selon l'acte d'accusation.

Près de 200 millitaires, d'active ou à la retraite, ont été inculpés et la plupart écroués pour leur implication supposée dans cette conspiration.

Les inculpés prétendent que le plan incriminé est un jeu militaire parmi d'autres, décrivant une situation fictive de tension pour évaluer les meilleures façons d'y réagir.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK