Tueurs du Brabant : un deuxième ancien enquêteur inculpé et placé sous mandat d'arrêt

Dans le dossier des Tueurs du Brabant, François A., ex-membre de la Brigade de surveillance et de recherche (BSR) originaire de Hal, entendu mercredi par le juge d’instruction, a été inculpé et placé sous mandat d’arrêt.

Il a été inculpé pour avoir, en tant que membre des services de police, sciemment et volontairement retenu des informations présentant un intérêt pour l’exécution de l’action publique et pour participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre des délits.

François A. a été membre de l’ancien BND, le Bureau National des Drogues de la gendarmerie où il a travaillé avec les anciens gendarmes Madani Bouhouche et Robert Beijer, des gendarmes condamnés en 1995 pour de multiples crimes et délits. Rien n’a été reproché à l’époque à F.A qui a été transféré à la BSR de Hal.


►►► À lire aussi : pour un proche des victimes, « le milieu criminel doit trembler »


Selon nos informations, c’est son rôle dans la découverte des armes à Ronquières en 1986 qui suscite toujours des interrogations. Il aurait été l’enquêteur qui a renseigné Philippe Vermeersch, un ancien enquêteur lui aussi sous mandat d’arrêt, sur l’existence d’une première fouille à cet endroit en 1985 et cela sur base d’une relecture de procès-verbaux figurant à l’époque dans le dossier judiciaire.

Depuis la réorientation de l’enquête de Charleroi sur d’éventuelles manipulations au sein de l’enquête, la version de François A. est remise en question. Soulignons qu’il a déjà été confronté par le passé à Philippe Vermeersch au sujet des mêmes faits et que cette confrontation n’avait pas apporté d’éléments probants démontrant l’existence d’une manipulation autour de la découverte de novembre 1986.

Il devrait passer en chambre du conseil dans les jours à venir.

Journal télévisé 23 janvier 2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK