Tueurs du Brabant: les enquêteurs s'intéressent à un ex-gendarme décédé

Un ancien gendarme de l'unité spéciale Groupe Diane, décédé il y a deux ans, intéresse fortement les enquêteurs qui tentent de faire la lumière sur les Tueries du Brabant, écrivent samedi les journaux La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws.

Blessure au pied

La haute taille du gendarme correspondrait à celle du "Géant", maintes fois décrit, des Tueries, rapporte la DH. L'ancien gendarme en question aurait été renvoyé du Groupe Diane peu avant les évènements, et une blessure au pied qui lui avait valu une incapacité de travail, à une période suivant les tueries de Braine l'Alleud et d'Overijse, pourrait correspondre à une caractéristique du Géant observée par des témoins: le fait qu'il boitait, à la tuerie d'Alost.

Si les enquêteurs s'intéressent à l'ex-gendarme, ce serait parce que des individus ont signalé qu'avant de mourir, il a fait des révélations l'impliquant dans les Tueries du Brabant. Des cafés d'Alost et Termonde ont récemment reçu la visite d'enquêteurs, qui y ont présenté des photographies de l'ancien gendarme.

Le procureur général Christian De Valkeneer indique que "la piste Diane fait partie des pistes sur lesquelles nous travaillons", mais que "pour le reste", il ne fera "pas de commentaire". 

Un énième rebondissement?

Du côté de Peter Callebaut, avocat des proches des victimes, le scepticisme plane. Selon lui, il s'agit du énième rebondissement dans ce dossier et, à chaque fois, cela n'aboutit à rien de concret. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK