Tueurs du Brabant : des fouilles sans résultat

Les fouilles à Pécrot se sont terminées sans qu’aucun corps n’ait été retrouvé indique le parquet fédéral à la RTBF. La police et la protection civile avaient entamé des recherches hier.

De nouvelles informations parvenues aux enquêteurs étaient à l’origine des fouilles entreprises à Pécrot à proximité d’un petit bois situé à deux pas de la frontière linguistique.

On se souvient d’un récent appel à témoin demandant à identifier sur photo un homme porteur d’un SPAS 12, une arme impressionnante que certains témoins ont indiqué avoir aperçu lors d’une des attaques des Delhaize en 1985.

L’appel à témoin accompagnant cette photo est-il à l’origine des fouilles entreprises ? Trop tôt pour l’affirmer mais ce sont bien des renseignements récents qui auraient déclenché les fouilles à Pécrot

La mort d’un des tueurs expliquerait la fin des attaques

Ce n’est plus un mystère que depuis 2004, les enquêteurs travaillent sur l’hypothèse du décès du " tueur " de la bande. Surnommé dans le dossier " killer " il serait mort à la suite de plusieurs tirs vers la voiture de fuite des auteurs lors de l’attaque d’Alost en novembre 1985. C’est le dernier fait attribué aux tueurs du Brabant, ce qui expliquerait du même coup la fin des attaques.

Premières fouilles au bois de la Houssière en 2004

De premières fouilles entamées en 2004 dans le bois de la Houssière à Braine-le-Comte sur base d’un témoignage n’avait rien donné. Si le corps d’un auteur est retrouvé ce serait un pas décisif vers l’élucidation d’une des affaires les plus mystérieuses de l’histoire judiciaire belge. Après son identification certaine (via notamment son ADN) cela permettrait du même coup de resserrer le filet sur les complices habituels de " tueur ". Malheureusement, les nouvelles informations données aux enquêteurs n'ont visiblement pas permis de faire progresser l'enquête si ce n'est en fermant une nouvelle porte sans résultat.

Des enquêteurs pressés par l’échéance de 2025

Pour espérer encore une vérité judiciaire pour les familles de victimes, l’enquête sur les tueries du Brabant doit aboutir à un procès d’assises d’ici 2025 au plus tard, les enquêteurs sont donc engagés dans une course contre la montre.

Sujet JT du 16/07/2020 : Tueries du Brabant : des fouilles lancées à Pécrot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK