Tueurs du Brabant: "Après 30 ans, on s'attend à ce qu'ils soient plus avancés"

David Van de Steen a perdu sa soeur et ses parents lors d'une fusillade menée par la bande des Tueurs du Brabant le 9 novembre 1985 dans un magasin Delhaize à Alost, en Flandre orientale.
David Van de Steen a perdu sa soeur et ses parents lors d'une fusillade menée par la bande des Tueurs du Brabant le 9 novembre 1985 dans un magasin Delhaize à Alost, en Flandre orientale. - © DIRK WAEM - BELGA

Le survivant d'une attaque des Tueurs du Brabant, David Van de Steen, a réagi ce mercredi avec peu d'enthousiasme à la diffusion la veille de deux émissions télévisées, lors desquelles le parquet fédéral a lancé un nouvel appel à témoins dans le cadre de cette affaire. "Après 30 ans, on s'attend à ce qu'ils soient plus avancés que ça", a-t-il commenté.

David Van de Steen a perdu sa soeur et ses parents lors d'une fusillade menée par la bande des Tueurs du Brabant le 9 novembre 1985 dans un magasin Delhaize à Alost, en Flandre orientale.

Que la voiture rouge a été repeinte en noir, on le sait depuis déjà 20 ans

Lors de la diffusion des émissions mardi soir, trois faits précis ont été mis en lumière : le vol d'une Golf rouge – qui sera ensuite repeinte en noir – lors d'une attaque dans un restaurant à Ohain, le fait que l'un des participants à la tuerie de Beersel avait une tache de vin ou de naissance dans la nuque ainsi que la disparition d'un sac découvert dans le canal à Ronquières et qui aurait pu contenir des armes.

David Van de Steen n'a pour sa part relevé qu'un seul élément neuf dans ces programmes. "Que la voiture rouge a été repeinte en noir, on le sait depuis déjà 20 ans. L'histoire des trois hommes venus récupérer un sac de jute dans le canal me semble par contre nouvelle, mais très étrange", a-t-il indiqué.

"Je ne sais pas trop quoi penser de tout cela", a-t-il conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK