Tueries du Brabant: pourquoi la Justice décide-t-elle de communiquer ?

Tueries du Brabant: pourquoi la Justice décide-t-elle de communiquer ?
Tueries du Brabant: pourquoi la Justice décide-t-elle de communiquer ? - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Après l'arrestation d'un homme suspecté d'avoir participé aux tueries du Brabant, une question se pose: pourquoi la justice, d'habitude plutôt frileuse à communiquer en cours d'enquête, a-t-elle organisé cette conférence de presse ? Pourquoi a-t-elle décidé d'annoncer l'arrestation d'un suspect ?

Gérard Rogge, journaliste judiciaire à la RTBF et grand spécialiste des tueries du Brabant explique que le procureur général de la Serna a dit ce vendredi lors de la conférence de presse que la décision de communiquer avait été prise par rapport au fait que des informations fausses allaient sortir dans la presse. "Il s'agirait de l'annonce d'aveux de Jean-Marie Tinck. Or on sait aujourd'hui que cet homme n'a rien avoué. C'est la raison pour laquelle la justice a communiqué. C'est vrai que c'est assez exceptionnel", admet-il.

Il poursuit: "On peut constater que dans la foulée de l'annonce de cette arrestation, le procureur général de Liège est revenu avec la problématique de l'allongement de la prescription. Là on peut se dire qu'il y a peut-être aussi des arrière-pensées. Mais je ne voudrais pas faire un procès d'intention au procureur général".

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK