Tueries du Brabant: pas d'inculpation de Michel Libert

Tueries du Brabant: Michel Libert libéré sans inculpation
Tueries du Brabant: Michel Libert libéré sans inculpation - © Tous droits réservés

Michel Libert a pu quitter librement la cellule de Jumet. Pas d'inculpation donc au terme de son interrogatoire en qualité de suspect Difficile à ce stade de tirer des conclusions. Si ce n'est le caractère sensible d'un dossier où la justice doit avancer avec une extrême prudence.

Certains ont reproché à la juge Michel d'avoir peut-être été un peu rapide pour délivrer un mandat d'arrêt à l'encontre de Jean-Marie Tinck. On peut donc supposer que l'échec relatif enregistré dans ce volet a pu peser cette fois en faveur de Michel Libert.

Pas question d'emprisonner un second suspect sans avoir des indices solides de son implication dans au moins un des faits attribués aux tueurs. Et visiblement, malgré de nombreuses heures d'interrogatoires celles-ci n'ont pas permis de l'incriminer dans les faits.

Car même si Michel Libert a reconnu à plusieurs reprises avoir ordonné à ses hommes la surveillance de grands magasins avant les tueries, cela ne constitue pas un indice suffisant de sa participation aux tueries.

A-t-il malgré tout fourni des informations nouvelles aux enquêteurs permettant à l'enquête de progresser? On peut l'imaginer sans plus. Notamment si l'exploitation de documents saisis à son domicile l'a obligé à livrer de nouveaux éléments.

Michel Libert sous la menace d'une possible inculpation devrait avoir été incité fortement à collaborer en livrant plus de détails que ce qu'il avait fourni jusqu'à présent. Mais tout cela reste à ce stade hypothétique. Il faudra donc attendre les prochains jours et les prochaines semaines pour savoir si la piste de l'extrême-droite a fait définitivement chou-blanc ou si au contraire elle resurgira plus précise avec de nouvelles interpellations.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK