Trop d'appels inutiles aux urgences qui risquent de rater un vrai appel

Trop d'appels inutiles aux urgences
Trop d'appels inutiles aux urgences - © RTBF

L'an dernier, un tiers des appels au 100 et au 112 étaient sans objet. C'est beaucoup et cela empêche de prendre en charge les urgences véritables. C'est le Soir qui donne ce chiffre.

Beaucoup d'appels sont lancés pour rien en définitive. Il y en a eu plus de 800 000 l'an dernier. Il y a les GSM qui appellent involontairement, il y a les erreurs, il y a des farceurs, et il y a aussi les appels inappropriés, comme cette conversation :" Monsieur, je ne vais pas cautionner ce genre de discussion, je ne vais pas vous dire que le tueur de Norvège avait raison, loin de là et si vous menacez de faire ce genre de choses, on a aussi votre nom et votre adresse qui sont enregistrés chez nous, voilà, au revoir, Monsieur !".

L'urgentiste commente : "Quand on a des soirées comme ça où on a beaucoup d'appels qui tombent, des situations d'urgence et qu'on a des gens qui nous appellent pour des bêtises comme ça, c'est dur de garder son calme quoi, c'est vrai."

Dur pour les nerfs des urgentistes qui perdent une énergie précieuse pour aider ceux qui ont réellement besoin d'un aide. Une campagne de sensibilisation sera lancée l'an prochain avec un message clair: un appel erroné signifie qu'un autre appel sera traité plus tard ou trop tard.

Anina Meeus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK