Pirates de la route: les Tesla autonomes pourraient être déviées de leur trajectoire

C’est l’une des fonctions phares des voitures de la marque Tesla : un pilote automatique qui prend le volant à votre place grâce à une série de capteurs et d’algorithmes sophistiqués. La voiture garde alors ses distances avec les autres véhicules et change de bande si nécessaire. Et c’est bien dans ce dernier cas que les choses peuvent devenir dangereuses, comme le signale Radio-Canada sur son site internet.

Des chercheurs du Keen Security Lab ont mis au point une technique plutôt inquiétante, détaillée dans un article (en anglais) à retrouver en cliquant ici. Le principe : placer des capteurs sur la route pour tromper la voiture et influencer son comportement. Celle-ci, pensant prendre la bonne direction, dévie… sur la voie qui roule en sens inverse. Bien sûr, le conducteur peut à tout moment reprendre le contrôle de sa voiture. Mais il suffit d'un moment d'inattention pour provoquer un accident.

« En plaçant sur la route des autocollants qui créent des interférences le système a capté des informations et fait un jugement anormal, ce qui a causé le changement de direction du véhicule vers la voie qui roulait en sens inverse », peut-on entendre dans une vidéo publiée par le laboratoire (à découvrir ci-dessus).

La faiblesse de la voiture ne s’arrête pas là : avec quelques modifications informatiques et une manette de jeux vidéo, il est même possible de prendre le contrôle d'une Tesla à distance. Là aussi on peut imaginer les catastrophes que cela pourrait causer.

« Pas réaliste », selon Tesla

Elon Musk, le patron de Tesla, a salué sur Twitter le "travail solide" du Keen Security Lab. Mais pour le constructeur automobile américain, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Des correctifs sont régulièrement apportés au logiciel de la voiture pour empêcher ce genre de piratage.

Par ailleurs, « ces découvertes sont basées sur des scénarios dans lesquels l’environnement physique de la voiture est modifié artificiellement pour influencer le pilote automatique, a déclaré un porte-parole de Tesla au site internet du magazine Forbes. Ce n’est pas réaliste dans la mesure où le conducteur peut reprendre le contrôle du pilote automatique à n’importe quel moment à l’aide du volant ou du frein. Le conducteur devrait d’ailleurs toujours y être préparé. »

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK