Les trois suspects dans le dossier de la bagarre à Blankenberge placés sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction

Trois individus ont été présentés lundi à un juge d'instruction pour leur implication présumée dans la grande bagarre qui a eu lieu samedi à Blankenberge. Les trois Bruxellois ont finalement été placés sous mandat d'arrêt par le juge. 

Ils sont inculpés de coups et blessures volontaires, ainsi que rébellion armée, a précisé le parquet de Flandre occidentale. Les suspects comparaîtront vendredi devant la chambre du conseil.

Connus par la justice

Le premier suspect, originaire de Jette et âgé de 18 ans, a admis qu'il s'était rebellé face aux policiers, mais nie toute participation à la bagarre.

La bagarre qui a fait la une de l'actualité a eu lieu samedi en fin d'après-midi sur la plage de Blankenberge, au niveau du Weststraattrap. Des dizaines de personnes ont pris par aux échauffourées, et certains s'en sont également pris aux policiers.

Rébellion armée

Ce lundi, trois suspects comparaissent devant le juge d'instruction à Bruges. Le parquet demande une mise sous mandat d'arrêt, pour coups et blessures volontaires et rébellion armée.

Selon l'avocate Olivia Delille, son client, le premier à comparaitre, affirme "être intervenu pour tirer quelqu'un des mains de la police". Le suspect reconnait en revanche s'être rebellé durant son interpellation.

Le jeune homme a déjà un passé judiciaire. En tant que mineur, il avait plusieurs fois été mis en cause pour des faits de violence. Selon son avocate, il connait les deux autres suspects, mais les trois ne forment pas une bande. Ils ne se seraient d'ailleurs pas déplacés ensemble vers Blankenberge.

Le deuxième suspect, également âgé de 18 ans, est lui originaire de Saint-Gilles. Il dit n'avoir aucun lien avec les faits. La défense du troisième n'a elle fait aucun commentaire sur le dossier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK