Trois sites naturels aux Galapagos endommagés par le tsunami

Une tortue est emmenée sur les hauteurs pour la sauver d'un ra-de-marée le 11 mars
2 images
Une tortue est emmenée sur les hauteurs pour la sauver d'un ra-de-marée le 11 mars - © Archives EPA

Trois sites touristiques de la réserve naturelle des Galapagos ont été endommagés par les vagues déclenchées de l'autre côté de l'océan Pacifique par le séisme de vendredi au Japon, ont annoncé dimanche les autorités de ces îles au large de l'Equateur.

Deux des sites endommagés se trouvent sur l'île de San Cristobal et le troisième sur celle de Santa Cruz, selon un premier relevé de la direction du Parc national des Galapagos (PNG) après l'arrivée de la marée à l'archipel équatorien réputé pour sa biodiversité.
Au site dit d'El Garrapatero (Santa Cruz), où se trouvait une lagune utilisée par des flamants, les vagues ont balayé la bande de sable qui la séparait de la mer et qui servait aussi de lieu de nidification naturelle pour des tortues marines. Les nids ont été détruits, a précisé le PNG.
Sur Santa Cruz, les vagues sont entrées jusqu'à 400 mètres à l'intérieur des terres, provoquant des inondations et des dommages, par exemple sur un quai, mais pas de victimes.
Le président équatorien Rafael Correa avait décrété vendredi matin l'état d'exception et ordonné l'évacuation des personnes situées dans des zones à risque.
L'archipel, situé à environ 1.000 km à l'ouest des côtes équatoriennes, est composé de 13 îles principales et 17 îlots. Il fait partie depuis trente ans des sites classés par l'UNESCO comme patrimoine naturel de l'humanité, pour la richesse particulière de sa faune et de sa flore maritime et terrestre.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK