Trois étudiants musulmans tués par balle, en Caroline du Nord

Des étudiants se recueillent après l’assassinat de trois des leurs à l’Université de Caroline du Nord.
Des étudiants se recueillent après l’assassinat de trois des leurs à l’Université de Caroline du Nord. - © BRENDAN SMIALOWSKI - BELGAIMAGE

L’affaire secoue les Etats-Unis. Le sort de Yusor Abu-Salha, sa sœur Razan et son mari Deah Shaddy Barakat pose la question de l’intolérance religieuse aux Etats-Unis.

Craig Stephen Hicks,l’auteur présumé de la fusillade, reconnait les faits et s’est rendu lui-même à la police. La question qui reste en suspens est celle de savoir ce qui a motivé son geste.

L’auteur des faits ne cachait pas sa haine des religions

L’enquête préliminaire de la police évoque une querelle de voisinage à propos d’une place de parking. Mais face à cette hypothèse, un autre s’affirme de plus en plus en dans une partie de l’opinion américaine : celle du crime islamophobe.

En effet, les 3 étudiants étaient musulmans et Craig Stephen Hicks ne cachait pas sa haine de toutes les religions. Sur Facebook, il s’en prenait indistinctement aux musulmans, aux chrétiens et aux juifs. Il y exhibait également une photo de son revolver, en précisant qu’il était chargé.

Selon le père de deux des victimes, ses filles auraient été exécutées d’une balle dans la tête. Un élément qui, lui aussi, affaiblit la piste de la dispute qui dégénère au profit du crime de haine. Une piste que la police va examiner

Julien Jeffredo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK