Tricherie VW: les premiers véhicules bientôt rappelés en Belgique

Le groupe Volkswagen recommande d'honorer ce rappel, faute de quoi en cas de pépin sous garantie, le véhicule ne serait plus déclaré conforme aux normes d'origine.
Le groupe Volkswagen recommande d'honorer ce rappel, faute de quoi en cas de pépin sous garantie, le véhicule ne serait plus déclaré conforme aux normes d'origine. - © JASPER JACOBS - BELGA

Le rappel des voitures dans les concessions du groupe Volkswagen est imminent. En Belgique, l'invitation à prendre rendez-vous chez un concessionnaire sera adressée en plusieurs phases, à près de 400 000 propriétaires de certains véhicules des marques Volkswagen, Audi, Séat et Skoda.

Suite à la découverte du logiciel truqué sur des moteurs diesel du groupe VW aux Etats-Unis en septembre dernier et alors que le patron de la marque était au courant de cette situation depuis 2014, le groupe Volkswagen a décidé de mettre gratuitement trois moteurs en conformité.

Calendriers différents en fonction des moteurs

En Belgique, les rappels vont très prochainement tomber pour les moteurs deux litres, en mai pour les moteurs 1,2 litres et en octobre pour les 1,6 litres via l’installation d’un convertisseur d’air pour ce dernier.

Les modalités techniques seront quelque peu différentes pour le 2 litres: ce sera une mise à jour du logiciel de gestion moteur.

Les concessionnaires sont prêts même si quelques-uns doivent encore recevoir l'indispensable software. Pratiquement, le propriétaire pourra évidemment coupler sa visite avec un entretien ou le changement de pneus hiver-été.

Garantie

Le groupe Volkswagen recommande d'honorer ce rappel, faute de quoi en cas de pépin sous garantie, le véhicule ne serait plus déclaré conforme aux normes d'origine.

Quant à savoir si, aux yeux des autorités publiques, ce rappel est obligatoire ou non et ce que risque un propriétaire récalcitrant, "Test-Achats", l'association de défense des consommateurs, attend toujours les réponses des Ministres compétents.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK