Travaux sur la ligne de la basse Sambre: circulation des trains perturbée jusqu'en juillet

Le chantier a démarré en novembre derniers par des travaux préparatoires, souvent de nuit, qui n'ont pas impacté les voyageurs.
2 images
Le chantier a démarré en novembre derniers par des travaux préparatoires, souvent de nuit, qui n'ont pas impacté les voyageurs. - © JASPER JACOBS - BELGA

La nouvelle phase du chantier ferroviaire d'un tronçon de la ligne 130 démarre. Une circulation alternée sur une seule voie est mise en place jusqu'en juillet. Certains omnibus et trains P ne rouleront pas. D'autres termineront leurs trajets à Moustier ou Tamines.

Les usagers de la ligne 130, dite de la basse Sambre, vont devoir s'adapter depuis ce lundi 8 avril et jusqu'au 3 juillet. Entre Charleroi et Namur, un service à voie unique a démarré à cause de travaux de réfection entamés il y a 6 mois entre Moustier et Auvelais. Les horaires des trains L et de certains trains P seront modifiés. Certains de ces trains seront même supprimés: "Les lignes IC, elles, sont maintenues mais le passage de deux à une seule voie a forcément des conséquences, explique Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel. Des omnibus et des trains d'heure de pointe ne vont pas circuler. Pour connaitre les trains impactés, le meilleur moyen reste de consulter le site de planification des trajets de la SNCB". Le trajet de certains trains sera également écourté et les gares terminus de part et d'autre des travaux deviendront Tamines ou Moustier.

Bien nécessaires travaux

Le chantier a démarré en novembre derniers par des travaux préparatoires, souvent de nuit, qui n'ont pas impacté les voyageurs. Désormais, c'est le gros du travail qui démarre. Un travail bien nécessaire: "Les installations sur ce tronçon datent des années 50 donc ce sont les voies, les aiguillages, l'électricité et notamment tous les portiques qui soutiennent les caténaires qui vont changer. Les voies étaient en tellement mauvais état que certaines portions étaient limitées à 40km/h, décrit Frédéric Sacré. D'autres travaux de génie civile vont être aussi effectués: "La ligne suit à peu près le tracé de la Sambre, c'est donc assez sinueux et on va corriger la courbe de Moustier pour permettre de gagner 20 km/h et arriver donc à une vitesse de passage de 120 km/h. Cela va permettre des gains de temps sur les parcours".

Les travaux sur toute cette portion de la ligne vont continuer jusqu'en novembre: "Après le chantier sur la première voie, ce seront les congés du bâtiment mais ensuite à partir du 5 août, des travaux équivalents sur la seconde voie reprendront jusqu'au 3 novembre avec les mêmes conséquences sur la circulation, un circulation à nouveau concentrée sur une voie unique". Les personnes qui empruntent cette ligne régulièrement, surtout via gares locales, vont devoir patienter jusqu'à la fin des travaux et surtout être plus prévoyants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK