Travailleurs du textile: plus de 149 000 signatures pour un salaire vital

Plus de 149.000 signatures en faveur d'un salaire vital pour les travailleurs du textile
Plus de 149.000 signatures en faveur d'un salaire vital pour les travailleurs du textile - © Belga

Une pétition signée par 149 251 citoyens européens a été remise mardi à des représentants de la Commission européenne et des enseignes de mode au Forum "Living Wage Now" qui se déroule du 12 au 14 octobre à Bruxelles. Les pétitions étaient présentées dans un colis "retour à l'expéditeur pour défaut de fabrication". Les consommateurs ont ainsi signifié qu'ils ne voulaient pas de vêtements fabriqués avec un défaut de salaire vital pour ceux qui confectionnent nos vêtements.

Les représentants de huit marques internationales et cinq marques belges ont reçu cette boite.

D'après achACT (Actions-Consommateurs-Travailleurs), entre 20 et 30 millions de travailleurs sont exploités partout dans le monde. Pour la première fois, responsables de grandes marques, représentants des travailleurs des pays de production (Asie et Europe de l'Est), décideurs européens, membres de la "Clean Clothes Campaign" et d'autres mouvements de défense des droits des travailleurs sont rassemblés à ce Forum.

"Tant que ce ne sera pas une réalité, nous ne lâcherons pas"

Ils débattent d'initiatives concrètes pour garantir un salaire vital aux travailleurs de l'habillement. Par exemple, en Roumanie, le salaire mensuel minimum d'un travailleur de l'habillement est de 133 euros, c'est seulement 19% de son salaire vital. Le salaire vital est pourtant un droit de l'homme, indique achACT.

"Un certain nombre d'entreprises ont promis de payer un salaire vital à l'avenir. D'autres ont entrepris des pas dans la bonne direction mais jusqu'à présent, cela n'a pas abouti à un salaire vital. Tant que ce ne sera pas une réalité, nous ne lâcherons pas", prévient Anna Mc Mullen de la "Clean Clothes Campaign".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK