Fyra: pas de retour avant avril 2014, voire pas de retour du tout

Train Fyra: pas de retour avant avril 2014 voire pas de retour du tout
Train Fyra: pas de retour avant avril 2014 voire pas de retour du tout - © Tous droits réservés

Le Fyra, le train à grande vitesse entre la Belgique et les Pays-Bas, roulera au plus tôt en avril 2014, soit dans un an. C'est ce qu'on peut lire cet après-midi dans le journal néerlandais De Telegraaf qui se base sur plusieurs sources au sein de la NS, la compagnie néerlandaise des chemins de fer.

 

Le train Fyra roulera-t-il de nouveau un jour? Ce train à grande vitesse qui était censé relier Bruxelles et Amsterdam en 2h est interdit de circulation, après de nombreuses avaries.

Depuis janvier, le constructeur italien Ansaldo Breda est sous pression, on attend qu'il présente des solutions à la fin du mois. Mais aux Pays-Bas, certains parlent déjà de la mort du Fyra.
 
Chaque train Fyra vaut 21 millions d'euros. À ce prix-là, on aurait imaginé un train qui roule. Mais en à peine deux mois de service entre Bruxelles et Amsterdam, il a accumulé les pannes. 
 
C'est un incident grave qui avait poussé la SNCB et son homologue néerlandais à suspendre le Fyra à la mi-janvier. Suite à cette décision, Marc De Scheemaeker, administrateur-délégué de la SNCB faisait cette déclaration : "si après trois mois, il n'y a pas d'amélioration nette des prestations, on a la possibilité d'arrêter le contrat et de demander le remboursement de tous les paiements faits jusqu'à présent".

La période de trois mois arrive à échéance fin avril et le constructeur italien n'a toujours apparemment toujours pas identifié ce qui pose problème puisqu'on parle cette fois d'avril 2014, au plus tôt, pour une remise en circulation du train.

Selon Bert Meerstadt, directeur du rail néerlandais, "on ne peut pas se permettre qu'il y ait à nouveau un problème. On ne prend donc aucun risque et on vérifie les trains à fond, en collaboration avec le constructeur et ils ne reviendront sur le rail que s'il y a une certitude absolue qu'ils fonctionnent normalement".

La situation est encore plus lourde de conséquences pour les Pays-Bas parce que neuf trains ont déjà été livrés et payés par nos voisins du Nord.D'où la réaction d'une députée des verts néerlandais qui estime que l'on assiste à un "échec complet" en ce qui concerne Fyra.

En Belgique, on peut se permettre de casser le contrat car rien n'a encore été livré. En attendant, ce sont des trains IC qui relient Bruxelles à Amsterdam.

Odile Leherte avec Alexandre Mitea et Ju. Vl.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK