Tout savoir sur l'eBox, la nouvelle boîte aux lettres électroniques pour vos documents officiels

Toute savoir sur l'eBox, la boîte aux lettres électroniques pour vos documents officiels
2 images
Toute savoir sur l'eBox, la boîte aux lettres électroniques pour vos documents officiels - © pixabay.com - Free-Photos - CC0 Creative Commons

Vous êtes du genre à perdre les documents officiels reçus par la poste ? Vous souffrez de phobie administrative et n'êtes plus trop sûr d'avoir conservé votre avertissement extrait de rôle ? Un nouvel outil qui sera disponible dès ce jeudi 4 octobre vous permettra de remettre de l'ordre dans vos papiers. Grâce à la eBox, sorte de boîte aux lettres électronique, tous les Belges pourront retrouver en un seul endroit les documents émis pour eux par les administrations fédérales, régionales et communales.

Concrètement, l'eBox (à retrouver en cliquant ici) fonctionne un peu comme une boîte mail classique sur laquelle vous recevez des documents numérisés. Mais n'importe qui ne peut pas vous envoyer des messages. Seules les administrations peuvent communiquer avec vous par ce moyen. On "manque un peu de la version digitale du 'coin de table' de la cuisine où l'on entassait tous les documents avant, d'une fois par semaine, régler toute cette paperasseMaintenant avec l'eBox, ce sera la version virtuelle", promettait Alexander De Croo (Open Vld), le ministre fédéral de l'Agenda numérique, en novembre 2017.

En fait, le principe d'une centralisation des documents existait déjà via une multitude de portails rassemblés sur mysocialsecurity.beLe site MyMinFin permettait aussi de retrouver ses avertissements extrait de rôle et de consulter ses données mobilières et immobilières. Mais "il est assez pénible de devoir s'enregistrer partout et de devoir retenir toutes les données d'identification", reconnait le gouvernement fédéral sur le site passezaudigital.be.

Un outil... progressivement enrichi

Le but de l'eBox est donc d'y remettre de l'ordre... progressivement. Dans un premier temps, la sécurité sociale et les pensions y prendront part. Pour les autres service fédéraux, régionaux et communaux, "l'agenda n'est pas encore très précis", note Le Soir.

"Les autorités fédérales vont mettre de plus en plus de documents à votre disposition en version électronique dans votre eBox. Les autorités locales, les villes et les communes, les régions et les provinces ainsi que d'autres organisations telles que bpost banque leur emboîteront le pas. Pour l'utilisateur que vous êtes, cela représentera moins de tracasseries, moins de temps perdu et moins d'histoires. Mais ce sera aussi et surtout bien plus pratique", promet-on au niveau fédéral.

Les concepteurs de l'eBox ajoutent que le service sera aussi accessible via les plateformes Doccle, Trusto ou encore UnifiedPost déjà utilisées par de nombreux Belges.

Facile d'accès ?

La connexion à l'eBox sera-t-elle plus simple qu'à l'heure actuelle ? Les différents navigateurs internet sur le marché, les incompatibilités entre systèmes d'exploitation et les lecteurs de carte d'identité erratiques mettent parfois la patience du citoyen à rude épreuve...

Sur le site DigitalBelgium.be, on trouve cette promesse faite aux citoyens utilisateurs de la boîte : "Ils y auront accès via le single sign-on : on s’enregistre la première fois avec l’eID, Itsme (une applications pour téléphones portables qui permet de gérer son identité numérique, NDLR), Digipass ou un autre moyen d’authentification mobile convivial pour avoir ensuite automatiquement accès à l’ensemble de ses informations, ce qui simplifiera considérablement les communications numériques."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK