Tout sur la gueuze lambic: un prix récompense le site d'un groupe d'amateurs américains

Lambic.info s'est choisi un logo trouvé dans l'ouvrage "Les mémoires de Jef Lambic" de Robert Dessart, 1958. Les membres de Lambic.info sont toujours à la recherche de son origine, liée à Saint-Michel.
3 images
Lambic.info s'est choisi un logo trouvé dans l'ouvrage "Les mémoires de Jef Lambic" de Robert Dessart, 1958. Les membres de Lambic.info sont toujours à la recherche de son origine, liée à Saint-Michel. - © Adam Harbaugh/Lambic.info

Le Conseil supérieur de bières lambic artisanales (Horal) qui rassemble des producteurs de gueuzes et lambics traditionnels de Flandre et de Wallonie décerne une distinction cette année à la petite équipe de passionnés qui a lancé le site Lambic. info en 2015. Le prix, un petit tonnelet, a été remis vendredi soir à Alsemberg à Adam Harbaugh, Bill Young et aux autres membres du groupe.

Très sobre, formaté comme Wikipédia, ce site rédigé en anglais offre une mine d’informations sur les bières lambics. "Lambic. Info regroupe de façon organisée les informations les plus diverses sur notre culture lambic. Par exemple, si vous voulez en savoir plus sur les brasseries et gueuzeries existantes ou disparues, il faut absolument consulter ce site", explique le président de Horal, Gert Christiaens, lui-même brasseur à Oud Beersel.

"Le site compte désormais plus de 500 pages et 3500 photos allant des étiquettes de bière, des bouteilles et d’autres objets aux photos anciennes et récentes des brasseries de lambic et de gueuze. L’équipe éditoriale a même mis en ligne une bibliographie complète. Un vrai travail titanesque !

Les trois membres de l’équipe présents vendredi à la remise du prix sont plutôt jeunes, la trentaine, la petite quarantaine. Bill Young, l’un des deux initiateurs, vit au Colorado, Etat américain connu pour ses bières artisanales et travaille dans le secteur informatique. Sa découverte du lambic, c’est grâce aux festivals de bière en Amérique du Nord et en Europe. Une passion pour ces bières acides à fermentation spontanée, uniques au monde et produites dans le bassin de la Senne, qu’il a voulu partager. Adam Harbaugh qui vit dans le Montana est professeur de français, utile pour comprendre les documents comme ceux conservés en Belgique, à la Bibliothèque royale à Bruxelles.

D’autres passionnés les épaulent, avec chacun sa spécialité : le brassage, la science, la microbiologie et la chimie. Certains articles sont pointus surtout sur les brasseries disparues, leurs bouchons, les données de mise en bouteille des producteurs. Des sections sont bien sûr consacrées aux producteurs, tous en Flandre sauf Cantillon à Bruxelles et Tilquin en Wallonie, mais aussi aux bars, cafés et restaurants spécialisés, ainsi qu’aux événements, festivals, groupes de discussion en ligne et bientôt voyages organisés.

Le sujet est vaste et les recherches amènent sans cesse de nouvelles informations sur un site qui se veut plus un portail qu’un guide.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK