"Tout le monde est effrondé" : les employés de Swissport Belgium témoignent après la faillite annoncée de l'entreprise

Les curateurs de Swissport l'ont fait savoir en début d'après-midi : il n'y a aucun espoir de reprise. Pour les 1500 employés qui gardaient malgré tout un espoir, c'est la douche froide. Et même si le bourgmestre de Zaventem l'avait interdit, ils se sont réunis sur le parking de l'entreprise.

Ramon Fernandez est revenu ce matin sur les lieux où il travaille depuis 16 ans. Mais depuis hier, il le sait : Swissport c'est fini. Comme tous ses collègues, il est licencié. "Tout le monde est effondré", explique-t-il. Aujourd'hui, il n'aura même pas accès au parking où il se garait il y a quelques semaines encore. Son badge a déjà été désactivé. "On ne peut plus rentrer nulle part", nous dit-il. 

Mais il ne restera pas seul très longtemps. En début d'après-midi, ses collègues se regroupent sur le parking. Tous veulent communiquer leur désarroi et leur colère face à ce licenciement qui leur a été annoncé par mail.

Et puis arrivent leurs délégués syndicaux. Ils reviennent d'une rencontre avec les curateurs. Les caisses de l'entreprise sont vides. Il n'y a aucun espoir. L'aéroport, de son côté, cherche une solution. Car il lui faut un fournisseur de services aériens dès ce lundi, lorsque les vols commenceront à reprendre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK