Tous les réacteurs nucléaires belges bientôt relancés: "Et après?"

Tihange 2 et Doel 2, les deux plus anciens réacteurs du pays injectent à nouveau du courant sur le réseau.
Tihange 2 et Doel 2, les deux plus anciens réacteurs du pays injectent à nouveau du courant sur le réseau. - © MAXIME ANCIAUX - BELGA

Doel 3 déjà à l’arrêt alors que le réacteur vient à peine d’être relancé lundi, les incidents se multiplient décidemment pour les vieilles centrales nucléaires belges. Il n’empêche, en cette fin d'année, le secteur nucléaire relance ses réacteurs: Tihange 2 et Doel 2, les deux plus anciens réacteurs du pays injectent à nouveau du courant sur le réseau.

Doel 1 sera relancé dimanche soir. Dans ce contexte, les craintes de black-out s’éloignent. Mais seulement pour 2-3 ans maximum estime Damien Ernst, professeur à l'ULG, spécialiste du nucléaire: " Le secteur va encore subir beaucoup de changements. La sécurité d’approvisionnement sera de plus en plus mise en danger. Le prix de cette commodité sera de plus en plus incertain. Le prix risque d’augmenter dans les années qui viennent ".

Un relance qui ne se justifie pas par un impératif d’approvisionnement selon lui: " On peut invoquer qu’à plus long terme ce serait bien de les avoir pour importer moins d’électricité de Hollande mais d’ici là, on pourrait chercher d’autres sources d’approvisionnement ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK