Une bande armée s'invite dans le tournage d'un clip de Booba, trois personnes blessées

Tournage agité pour un clip de Booba
Tournage agité pour un clip de Booba - © Tous droits réservés

Une bande d'une vingtaine de personnes a attaqué, cette nuit, l'équipe de tournage du dernier clip du rappeur français Booba. L'attaque a eu lieu vers minuit à Aulnay-sous-Bois, en banlieue parisienne. Booba y tournait une partie de son clip dans un entrepôt désaffecté. Les assaillants étaient armés et équipés de barres de fer et battes de base-ball. Ils ont ouvert le feu à plusieurs reprises, blessant au moins trois personnes de l'équipe de Booba. Parmi les victimes figurent le manager du rappeur et le réalisateur du clip, touchés par plusieurs balles. Alors que le rappeur, lui, avait quitté le tournage quelques minutes avant l'attaque.

Glaive

Celui que l'on surnomme "le Duc de Boulogne" avait commencé lundi à Nanterre le tournage du clip de son morceau "Glaive", sorti au début du mois. Le premier soir, il avait tourné dans la cité Pablo Picasso. Hier soir, le tournage se poursuivait dans un entrepôt. C'est là que l'attaque a eu lieu. Le parquet de Bobigny a ouvert un enquête. 

Violences

Ce n'est pas la première fois que Booba fait parler de lui pour des faits de violence. Cette fois-ci il est la victime, mais il a déjà été l'agresseur. Il y a plus d'un an, il avait ainsi affronté à coups de poings un autre rappeur Kaaris en plein aéroport d'Orly. Ils avaient été poursuivis pour ces faits. Mais cela n'avait pas calmé les deux hommes qui avaient continué à s'insulter via les réseaux sociaux. Depuis des mois, Booba et Kaaris affirment qu'ils vont se battre sur un ring. On avait parlé de Bruxelles, puis de l'Afrique et enfin de la Suisse. Le combat était annoncé pour le 30 novembre prochain à Bâle. Mais en début de semaine, la Suisse a finalement interdit le combat, en raison des problèmes de sécurité qu'il poserait. Les événements d'hier soir n'ont fait que confirmer ces craintes.

Il y a tout juste une semaine, Booba était en concert à Bruxelles dans le cadre du BSF. Sa venue avait déjà nécessité un renforcement des mesures de sécurité, mais n'avait provoqué aucun problème.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK