Tour de France : tout bénéfice pour le commerce

Le Tour de France s’installe dans les rues commerçantes de Bruxelles pendant le premier week-end des soldes, un moment d’autant plus important pour les commerçants. Mais vélo et shopping font-ils bon ménage?

Pour Mélissa, vendeuse dans le prêt-à-porter masculin rue Neuve à Bruxelles, à deux pas du Fan Park du Tour de France, la réponse est positive.

Dans son magasin, on joue à fond la carte du Tour avec une collection spéciale. " Ça fait 15 jours maintenant qu’on l’a installée… Et à peine installée tout partait. L’opération est plus que bénéfique. Alain, lui, verra le peloton passer devant sa vitrine. Et pour ce commerçant, la grande boucle c’est une occasion en or pour attirer le chaland. "Ça attire une clientèle assez importante, voire internationale. Donc c’est intéressant pour nous. "

Une opération bénéfique pour le commerce

Pour Quentin Huet de Shopera, de l’Association des commerçants du centre-ville de Bruxelles, l’impact du Tour sera aussi positif sur le long terme pour les commerces. " Si ce n’est pas rentable au jour J, pour l’image de Bruxelles, c’est important et Bruxelles c’est aussi les commerçants. "

Si les magasins restent ouverts ce samedi jusqu’à 20 heures et ce dimanche toute la journée, ce n’est donc pas uniquement pour les soldes, mais bien pour profiter des retombées économiques du Tour de France …

Il est très difficile d’évaluer précisément les retombées financières du Tour. Mais sachant qu’il reste deux jours dans la capitale et que plus de 3000 personnes qui l’accompagnent vont s’y loger et s’y restaurer. Sachant aussi que des milliers de touristes sont à Bruxelles uniquement pour la course, le bénéfice excède largement l’investissement. Les autorités bruxelloises estiment que cela pourrait rapporter entre 500.000 et 1 million d’euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK