Totem, un outil interrégional d'évaluation des impacts environnementaux des bâtiments

Totem, un outil interrégional d'évaluation des impacts environnementaux des bâtiments
Totem, un outil interrégional d'évaluation des impacts environnementaux des bâtiments - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La Belgique se dote d'un nouvel outil permettant aux professionnels du secteur de la construction d'identifier et de limiter les impacts environnementaux de leurs projets et d'optimiser l'usage des matériaux. Intitulé Totem (pour "Tool to Optimise the Total Environment impact of Materials"), la plateforme interrégionale a été présentée jeudi par les autorités des trois régions en marge du salon de la construction et de la rénovation Batibouw à Bruxelles.

Analyser les performances environnementales

Sur le site totem-building.be, les professionnels ont la possibilité d'évaluer et d'analyser les performances environnementales de leur projet de construction ou de rénovation via 17 indicateurs. Un score évalué en euros montre le coût environnemental de celui-ci. L'entrepreneur a alors la possibilité de modifier son projet et de l'optimiser.

"L'impact des matériaux de construction sur l'environnement est souvent sous-estimé", a relevé Joël Solé, de Bruxelles Environnement. "Des études montrent pourtant qu'ils seraient responsables de 10 à 30% des impacts environnementaux globaux." "En Europe, le secteur de la construction représente 31% des ressources extraites et 33% des déchets produits", a renchéri Magali Deproost du Service Public Wallonie. Selon elle, l'outil Totem va plus loin que la certification PEB (Performance Énergétique des Bâtiments), qui "ne concerne que les aspects énergétiques pendant la phase d'utilisation du bâtiment."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK