Tongres: le membre des Hells Angels condamné à 30 ans

Un membre des Hells Angels reconnu coupable de triple meurtre
Un membre des Hells Angels reconnu coupable de triple meurtre - © Archive DIRK WAEM - BELGA

Ali Ipekci vient d’être condamné à 30 ans de prison pour le meurtre de deux membres des Outlaws et l’un de leurs amis. Le jury populaire de la cour d'assises de Tongres avait reconnu jeudi soir Ali Ipekci, membre du club de motards des Hells Angels, coupable de triple meurtre. Soulagées par ce verdict, plusieurs parties civiles sont tombées dans les bras l'une de l'autre. L'accusé s'est, lui, montré dans un premier temps impassible avant de peu à peu réaliser l'impact de ce jugement.

Les faits remontent au 20 mai 2011. Le gérant d'une centrale de pneus, qui avait des liens avec les Hells Angels, avait organisé une réception pour l'inauguration de son commerce. Freddy Put (52 ans), membre des Outlaws (un club de motards rival, ndlr), et deux proches de l'association, Jef Banken (58 ans) et Michaël Gerekens (28 ans), avaient été abattus dans les environs de l'Industrielaan à Maasmechelen. Les corps des victimes avaient été mis dans le véhicule de Freddy Put et celui-ci avait été précipité dans le canal à hauteur d'Eisden-Dorp.

L'enquête a permis d'interpeller trois suspects: Ali Ipecki, Giovanni M. et Eddy C. Ce dernier, âgé de 44 ans et originaire de Genk, est décédé en 2012 en prison tandis qu'Angel Giovanni M., originaire d'As (Limbourg), a été mis hors de cause en mars dernier par la chambre des mises en accusation d'Anvers. Plusieurs éléments ont été retenus pour prouver la responsabilité d'Ali Ipekci dans la mort des trois hommes.

Le jury a notamment mentionné le laps de temps de six minutes qui se sont écoulées entre le moment où le trio est arrivé à la centrale de pneus dans une Citroën Berlingo blanche et celui où l'accusé est reparti au volant de ce même véhicule. Il a également retenu le témoignage suspect de la femme de l'exploitant de la centrale de pneu qui expliquait qu'Ali Ipekci se trouvait chez elle pour un barbecue.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK