Tintin s'invite au Trainworld pour une exposition temporaire

Les histoires de Tintin en relation avec l'univers ferroviaire sont présentées au Musée Train World.
2 images
Les histoires de Tintin en relation avec l'univers ferroviaire sont présentées au Musée Train World. - © RTBF

Train World à Schaerbeek vient de fêter son premier anniversaire. Pour fêter cela, dès mardi et jusqu'au 16 avril , le musée accueillera sa première exposition temporaire. Consacré à Hergé et surtout son aventurier Tintin, l'événement a été conçu en collaboration avec le Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, François Schuiten, auteur de la scénographie de Train World et passionné d'Hergé, Expoduo et le service du Patrimoine historique de la SNCB. "On s'est aperçu que le thème des trains et des gares représenté dans l’œuvre d'Hergé est très important. Dans 10 albums au moins, le train est un personnage actif dans les aventures de Tintin. On s'est donc dit, avec Moulinsart, que c'était un thème important qu'on pouvait développer", explique Piet Jonckers, le directeur du Musée Train World.

Une vraie histoire d'amour

C'est une vraie histoire d'amour qui existe entre le jeune reporter et les trains. "Le 10 janvier 1929, les premières cases des aventures de Tintin sont publiées et le héros prend d'emblée le train pour Moscou. (...) Dans la suite de l'album, il y a pas mal de scènes qui se passent dans le train ou sur les rails et ça continue dans Tintin en Amérique, Tintin au Congo. On voit aussi des trains dans les cigares du Pharaon et le Lotus bleu", explique Dominique Maricq, spécialiste de l’œuvre d'Hergé et auteur des textes de l'exposition. L'univers ferroviaire apparait dans dix albums de Tintin sur les vingt-quatre.

Selon Dominique Maricq, Hergé, s'il n'était pas un usager régulier du train, était très documenté sur le sujet. Outre des planches originales et des couvertures du journal Le Petit Vingtième, ce sont donc notamment des feuillets de documentation extraits des archives personnelles du dessinateur qui sont présentés tout au long de l'espace muséal de Train World. "Hergé a très vite compris l'impact esthétique et scénaristique du train. Dans son œuvre, le train fait partie de l'action. Il est parfois un personnage comme un autre", ajoute le spécialiste du jeune reporter.

Une exposition qui traverse le Musée et un train

Au travers du Musée, le visiteur est emmené dans l'univers de Tintin et de ses aventures ferroviaires. "L'exposition temporaire est intégrée dans la collection permanente donc il y a un dialogue les trains les objets du musée et l'univers d'Hergé. Notamment via d'une quinzaine de valises. On peut découvrir des documents originaux qui ont inspiré Hergé dans la réalisation des aventures de Tintin en lien avec l'univers ferroviaire", raconte Stéphane Disière, responsable du patrimoine historique de la SNCB, Train World Heritage.

Tintin n'est pas le seul héros hergéen à vivre des aventures sur le rail. Les gamins de Bruxelles, Quick et Flupke, et, dans une moindre mesure, Jo et Zette sont également amateurs de trains, parfois miniatures. Après l'avion Rackham de Brussels Airlines, Tintin a donc désormais un train à son effigie. A l'occasion de l'exposition, la SNCB a en effet décoré un de ses convois de représentations du jeune reporter. Le train empruntera principalement la ligne Anvers-Schaerbeek-Bruxelles-Nivelles jusqu'à la fin de l'exposition temporaire qui se termine le 16 avril 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir