Tibet: sept immolations par le feu en une semaine, le phénomène s'aggrave

Manifestation à Dharamsala (Inde)  en hommage aux Tibétains qui s'immolent pour protester contre l'occupation chinoise
2 images
Manifestation à Dharamsala (Inde) en hommage aux Tibétains qui s'immolent pour protester contre l'occupation chinoise - © AFP PHOTO/LOBSANG WANGYAL

Deux cousins tibétains se sont immolés par le feu jeudi dans la région de Lhassa, l'ex-capitale du Tibet annexé par la Chine, le septième cas dans la région en une semaine, a annoncé dimanche l'organisation de défense des Tibétains Free Tibet.

Les deux hommes, Tsepo, 20 ans et Tenzin, 25 ans, ont appelé à l'indépendance du Tibet en s'immolant devant un bâtiment gouvernemental dans leur village, au nord de la capitale régionale, Lhassa, selon l'organisation basée à Londres. Un des cousins est décédé durant son transport à l'hôpital mais le sort du second n'était pas immédiatement connu, a précisé Free Tibet dans un communiqué. De nombreux Tibétains dénoncent la répression visant selon eux leur religion et leur culture ainsi que l'installation massive des Hans, l'ethnie majoritaire en Chine, dans les régions traditionnellement tibétaines.

Depuis deux ans, plus de cinquante Tibétains se sont immolés par le feu pour dénoncer l'occupation du Tibet. La réponse des autorités chinoises, extrêmement sourcilleuses sur la question du Tibet, a été de renforcer les contrôles sur les monastères, épicentres de la contestation, et d'appeler à la délation en espérant faire cesser le phénomène. La communauté internationale reste particulièrement discrète sur ces immolations.
 

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK