Tentative d'attentat à Bruxelles: l'auteur a parcouru 10 stations de métro avec sa valise piégée

Tentative d'attentat: l'auteur a pris le taxi et le métro pour se rendre à la gare centrale
Tentative d'attentat: l'auteur a pris le taxi et le métro pour se rendre à la gare centrale - © JOHN THYS - AFP

L'enquête se poursuit dans le dossier de la tentative d'attentat à la gare Centrale de Bruxelles. On l'a appris ce mercredi : le terroriste présumé, Oussama Zariouh, a emprunté un taxi, puis un métro, pour se rendre gare centrale ce mardi. Le suspect est parti de son domicile, boulevard Mettewie à Molenbeek, en taxi.

Il était lourdement chargé. Il a rejoint la station de métro Veeweyde à Anderlecht et s'est ensuite rendu directement à la gare Centrale, seul et sans rencontrer de complices éventuels. Cela signifie qu'il a donc parcouru 10 stations de métro avec sa valise piégée.

Interrogé sur le parcours du terroriste, Jan Jambon (N-VA), ministre de l'Intérieur a réagi au micro de la RTBF. "Est-ce qu'on veut vivre dans une société dans laquelle on contrôle tout à chaque moment ?", a-t-il interrogé. Avant de reconnaître qu'"on peut encore améliorer notre système de sécurité. C'est un travail permanent".

Loup solitaire ou complicités ?

Désormais, l’objectif des enquêteurs est double. D'abord, s’assurer qu’Oussama Zariouh n’a pas bénéficié de complicités. Pour l’instant aucun élément ne va dans cette direction. Ensuite, tenter d’en apprendre plus sur la personnalité et les motivations de l’auteur.

Y a-t-il des signes avant-coureur d'une volonté de passer à l'acte ? S'est-il confié à des proches ? A-t-il multiplié les contacts avec certaines personnes au cours des derniers jours ?

Les réponses à ces questions sont importantes pour la suite de l'enquête. Soit elle s'élargit en étoile - c'est l'hypothèse d'éventuelles complicités -, soit elle se réduit. C'est l'hypothèse du loup solitaire.

L'auteur est décédé et heureusement il n'a pas fait de victimes. Il faut donc maintenant attendre l'issue donnée aux interpellations en cours. L'absence de mandats d'arrêts viendra conforter l'hypothèse du loup solitaire. Dans le cas contraire l'enquête pourrait prendre une nouvelle dimension

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK